Contexte historique

1944 : voici 5 ans que la Seconde Guerre Mondiale fait rage. Si le mardi 6 juin le débarquement des troupes Alliées britanniques et américaines  en Normandie marque le point de départ de la libération de la France,  des poches de résistance allemandes se forment tout le long de l’Atlantique.

Le jeudi 10 août 1944, l’armée allemande est en déroute. Elle revient en arrière vers Bouvron bousculée par l’avancée de l’armée américaine, qui vient d’arriver dans la ville voisine, Blain.

À Bouvron, on trépigne d’impatience, on prépare les drapeaux, on descend à la cave chercher les bouteilles : la libération qui était tant attendue n’est plus qu’une question d’heure... Mais malheureusement les Américains ne viendront pas et le rêve va rapidement tourner au cauchemar. 

base sous marine saint nazaire en noir e

Une ligne de front va se former pour délimiter la “Poche de Saint-Nazaire".

 

À partir de mi-août 1944, les Américains et les Allemands vont se retrouver face à face tout le long d’une ligne qui part de Pénestin, pour passer par le canal de Nantes à Brest, puis entre Bouvron et Fay de Bretagne,  pour enfin se terminer à Pornic. 

La Poche de Saint-Nazaire est la plus importante des poches de la Côte Atlantique. Elle représente approximativement 50 km de littoral et est occupée par 32 000 soldats Allemands.

 

Les 130 000 civils habitant environ les 50 communes, les empochés, sont retenus en otage, coupés du monde et vont vivre sous l’occupation allemande pendant 9 longs mois…

histoire

poche de saint nazaire.jpg

Ce n’est que le 11 mai 1945 que les Allemands rendent les armes sur la commune de Bouvron sur le site nommé depuis “site de la Reddition”. 

Le musée du Grand Blockhaus situé à Batz-sur-Mer, célèbre d’ailleurs tous les ans la libération de la Poche de Saint-Nazaire.

Cette histoire de la Poche de Saint-Nazaire, bien que peu connue, est racontée par Michel Alexandre Gautier dans “La Poche de Saint Nazaire”. Il y raconte la vie des empochés, les faits, les combats, les dates clés illustrant la complexité infinie de cette entité historique.

Le_Grand_BlockhausIMGP4905.jfif