le spectacle

M 3.JPG

De Guérande à Bouvron...

La guerre de 1939-1945 éclate… Jamais Mauricette ne se serait crue capable d’héroïsme…

Dans cette presqu’île occupée, Mauricette, infirmière, fait acte de résistance. le 6 juin 1944, la France est libérée, mais des Poches de résistance allemandes se forment le long de l’Atlantique et, parmi elles : Saint-Nazaire de août 1944 à mai 1945. Neuf long mois passent, très difficiles pour les “empochés”, coupés du monde où tout manque. 

C’est dans ce contexte extrême que Mauricette exerce son métier...

C’est grâce à l’histoire de Mauricette racontée par l’écrivain Bernard Tabary dans son livre “Mauricette, l’insoumise de la Poche de Saint-Nazaire” et aux nombreux témoignages de personnes ayant vécu cette époque, que notre association “ MAURICETTE ” peut vous faire revivre cette période méconnue en mettant en scène un spectacle son et lumière !

Présentation

Le lieu de ce spectacle en plein air n’est pas anodin ! Il s'agit en effet d’un espace symbolique qui se situe en bordure du ruisseau de la Hamonais : c’était la ligne de démarcation de la Poche de Saint-Nazaire entre les communes de Bouvron empochée et de Fay-de-Bretagne en partie libérée. 

Le jour du spectacle tout le monde est mobilisé : les acteurs, les figurants, les bénévoles, des techniciens pour le son et la lumière, des musiciens bénévoles et des machinistes.

paintCARTE-La-Poche-de-St-Nazaire_LI.jpg
M 66.JPG

Le metteur en scène

Ne pouvant mettre en scène seul ce spectacle, Michel LEFORT, président de l’association,  a fait appel à Claude LUMINEAU. Passionné de théâtre depuis toujours, il s’est beaucoup investi dans le tissu associatif et notamment dans une troupe de théâtre en étant comédien, auteur et président. 

Claude connaît Michel depuis de nombreuses années grâce au théâtre. Lorsqu’il a eu connaissance du projet et après la lecture du roman de Bernard Tabary, il a tout de suite été séduit par le personnage de Mauricette et par la période de cette histoire. 

Ce qui l’a énormément motivé, c’est le côté humain de cette aventure et toutes les rencontres qu’il a pu faire grâce à ce projet, que ce soit des hommes, des femmes, des survivants de la période de la Poche de Saint-Nazaire. Tous lui ont apporté une véritable richesse et aujourd’hui il ne regrette rien de ce beau projet.